RECHERCHER SUR LE SITE

Actualités

Nos liens avec l’Amérique

Publié le 09/02/17

portrait d'Antoinette de PonsC’est en 1607 que Champlain donna le nom de "Nouvelle France" aux terres découvertes par les Français en Amérique.

 Avant lui, en 1534, Jacques Cartier, le Breton , avait été envoyé par François 1er à la découverte de la route de la soie et des épices. Il découvre la Cité d’Or de Saguenay qu’il décrit dans un de ses livres. A sa 2ème expédition, il est accompagné par un neveu de François de Pontbriand, Claude de Pontbriand, seigneur de Montréal en Périgord. Nous avons "rencontré" François de Pontbriand lors de nos visites au chateau de Nieul en Limousin. Il était le protégé de Louis Xl qui l’avait nommé gouverneur du Limousin.

 Son neveu était présent dans la chaloupe qui arriva dans la baie au pied de la colline où fut fondée la ville de Montréal. Nous pouvons imaginer que le nom fut choisi en fonction de la présence de ce compagnon de route de Jacques Cartier ; une hypothèse possible.

 Son arrière- petite fille, Antoinette de Pons, marquise de Guercheville, petite fille d’Antoinette de Pontbriand, saintongaise et épouse en 1ères noces d’un comte de la Roche-Guyon, fille de Marie de Montchenu et héritière du château de Nieul (toutes les terres de Nieul sauf les deux moulins de Chevillou dit l’acte notarié), fut armateur d’un bateau nommé "à la grâce de Dieu". Ses vaisseaux, achetés grâce à la vente de ses bijoux, furent confiés à Samuel Champlain. En 1610 elle possédait toute la Nouvelle France sauf Port Royal.

 Elle était protectrice des jésuites, de Richelieu et elle le fut aussi de Champlain.

 Champlain qui était un homme moderne sera celui dont nous choisirons de vous raconter l’histoire avant de vous conter celle de Marguerite Marechal, fille du Roy, 30 ans plus tard. Ce sera le prochain article.

 Champlain était né à Brouage en actuelle Charente Maritime en 1567. Brouage échouée dans les terres était alors un port cosmopolite. Enfant, Champlain partageait les jeux de tous les gamins dans la rue quelque soit la confession religieuse de leurs parents. Il lutta aux côtés de Henri IV contre la Ligue. Il bénéficie de la protection de ce roi.un beau vitrail de Brouage qu'on peut encore voir avec le mot"Québec et des indiens dessinés

Il est accompagné en 1604 pour ses 1ères expéditions par Pierre Du Gua de Mons, Huguenot qui souhaite mieux connaître les nations indiennes. C’est Pierre Dugua de Mons qui dirige alors la mission. A partir de 1628 celui-ci ne pourra plus l’accompagner, car il est désormais interdit aux protestants d’immigrer en Amérique du Nord.

1603 exploration du fleuve St Laurent ; 1604 à 1607 exploration de l’Acadie.

Il fonde Québec le 3 juillet 1608.

Il donne son nom au lac Champlain. Il est cartographe. La dernière carte de la Nouvelle France qu’il établit date de 1632. Sa vie cosmopolite à Brouage, enfant, l’aide à comprendre les civilisations différentes et à les admettre ; ainsi il sera un bon ambassadeur auprès des Indiens. Il forge des alliances avec les Hurons des grands lacs, les Montagnais tout le long du St Laurent, les Népissingues... Il commerce à Tadoussac avec les Micmacs, les Algonquins, les Malécites. C’est fondamental pour le commerce des fourrures. De 1634 à 1635 juste avant de mourrir ( mort à Québec en 1635) il permet l’implantation des 1ères familles de colons (quelques dizaines) et leur intégration par le commerce de fourrures (" l’or brun"). C’est pour cela qu’on l’appellait le père de la Nouvelle France. Il écrit plusieurs ouvrages sur ses expéditions et y décrit un terrible hiver où ils survécurent "agréablement" grâce à l’Ordre du Bon Temps qu’il avait eu l’idée de créer. Cela consistait à désigner chaque soir un des leurs pour faire le repas avec ce qu’il avait pu chasser. Celui-ci était alors décoré d’un insigne de l"Ordre du Bon Temps". Cela valait dit-il toutes les médecines. Des Indiens étaient là qui partageaient leur table joyeusement.

quelques sources :

*extraits de Histoire populaire du Québec par Jacques Lacoursière, septentrion, 1995.

*Aux origines du Québec. Expéditions en Nouvelle France.1604-1611 par Samuel Champlain,Cosmopole, 2010.

*vitrail de l’Eglise de Brouage.(photo en ligne)

*Documents de l’association Mémoire de Nieul et alentours et consultation de plusieurs dictionnaires biographiques. nieuletalentours@laposte.net.

 (portrait d’Antoinette de Pons.photo en ligne)

 

Institutions qui soutiennent le musée de l’association reconnue d’intérêt général :


         
 

Suivez-nous sur :

Rejoignez-nous sur Facebook