RECHERCHER SUR LE SITE

HISTOIRE DE L’ASSOCIATION

Extrait d’un dossier préparé pour
connaître l’avis de nos adhérents et élus ainsi

que d’un certain nombre d’organismes
s’intéressant au domaine de la culture.


Valoriser le patrimoine culturel, l’apport du numérique :
La sauvegarde et la mise en valeur du
patrimoine correspondent à une

forte préoccupation des Français quel
que soit leur âge, leur origine sociale
leur opinion... Par ailleurs les
quelques 10 millions de visiteurs des Journées du
Patrimoine témoignent de la place
qu’il occupe dans le cœur des Français...
de nombreuses associations se sont
créées ces dernières années dans le domaine
du patrimoine culturel et se sont
mobilisées autour d’objets patrimoniaux...
Ce phénomène propre à la France a
été qualifié de « fièvre patrimoniale »

Étude de Benoît Demolin, avril 2008,
Projet IRIS.



Un Musée virtuel........

à...................

Mémoire de Nieul et Alentours


...................Pour Quoi Faire ?


................La mission de notre association a
toujours été de
................« Rechercher et faire connaître
par des publications,

..................................conférences et expositions »

................................l’histoire locale de la région.


En 25 ans de recherches notre fonds est
déjà important et si une grande
partie a pu être portée à la
connaissance du public par les moyens évoqués
précédemment, une consultation de
l’ensemble des documents déjà
recueillis n’est cependant pas
possible. Bien sûr, l’association a toujours
répondu, dans la limite de ses moyens,
aux multiples demandes qui peuvent
lui parvenir. Mais n’est-il pas
souhaitable, de rendre accessible à tous, cet
ensemble déjà riche, en utilisant
Internet et ses multiples possibilités ?

L’arrivée de 7 communes hors-canton à
la suite de la création d’AGD
(Aurence, Glane, Développement), pour
lesquelles nous n’avions que
peu documents, à nécessité de nouvelles
recherches, et explique en partie, par
manque de temps, que le projet du site
Internet n’ait pas progressé.

Et puisque ce site n’existe pas,
pourquoi ne pas avoir un projet plus innovant ?


Un musée virtuel



Les thèmes retenus pour composer le musée virtuel sont :
Notre territoire ; Paroisses d’hier,
Communes d’aujourd’hui ;

Nos hommes et nos femmes, connus et
inconnus ;

Agriculture ; Enseignement ; Archéologie ; Activités d’hier et d’aujourd’hui,

Nos demeures et autres édifices ; Archives ; Galerie.


Nous
espérons que chacun pourra voir dans
le Musée virtuel souhaité,
l’illustration des propos de Gaston Berger
dont nous avons fait notre devise :

"Toute culture véritable...
n’est pas la stérile évocation

des choses mortes, mais la découverte
d’un élan créateur qui se

transmet à travers les générations
et qui à la fois réchauffe et éclaire...

C’est ce feu d’abord que [Mémoire de
Nieul] veut entretenir
"

(au lieu que [l’éducation doit]
entretenir ; L’homme moderne et son éducation).


Quelques idées force de l’étude de
Benoît Demolin concernant
l’apport du
numérique dans la valorisation du patrimoine
culturel :

Faciliter la conservation ; Valoriser
l’image d’un territoire ;

Accompagner la construction d’une
identité territoriale ;

Diffuser plus largement la mémoire
collective ;

Mettre en réseau les acteurs du
patrimoine d’un même territoire ;

Constituer un investissement
productif pour les collectivités territoriales.

Et dans le paragraphe sur les retombées
économiques et sociales, il cite deux études de

2003 et 2004 pour lesquelles "les
chiffres montrent que la valorisation du patrimoine peut

constituer un investissement productif
pour les collectivités territoriales"
.

C’est un argument auquel Mémoire de
Nieul et Alentours a toujours été sensible.


Notre territoire, son histoire, sont
mal connus de ses habitants et bien sûr plus encore,
des personnes
qui lui sont extérieures.

Les bénévoles de l’association grâce
à plusieurs dizaines de milliers d’heures de recherches ou autres,
ont amassé un fonds très riche concernant le patrimoine, qu’il est
vivement souhaitable de faire connaître au plus grand nombre.

Les moyens de diffusion ne pouvaient
être précédemment que :

l’édition, les expositions et
conférences. Il en va tout autrement à l’heure actuelle.


C’est essentiellement pour permettre
une consultation aisée de notre base de données par le plus grand
nombre, que nous avions demandé la création d’un poste d’emploi
associatif, celui-ci devait classifier nos documents afin de pouvoir
les mettre en ligne sur Internet.

Et c’est pour répondre à ce besoin
que nous l’avons obtenu.

Le passage de l’importance du
territoire concerné, de 6 à 13 communes ne nous avait pas permis
jusqu’à ces derniers mois de finaliser le projet.

Très attachés à la valorisation de
l’image du territoire, et à la réalisation d’un sentiment

d’appartenance à ce même territoire,
nous sommes convaincus de l’importance de ce musée.

Nous avons la chance à l’heure
actuelle d’avoir deux jeunes particulièrement efficaces
pour mettre
en place et entretenir ce musée.

Ainsi donc la première mise en ligne
ne sera pas complète, mais donnera une idée précise du contenu
futur. Il ne s’agira du reste pas d’un musée figé, mais il sera
sans cesse en mouvement : ses images pourront changer, ses
commentaires varier avec le temps et l’avis des lecteurs.


Les dix
thèmes comportent à l’heure actuelle pour :

- Notre territoire : Des photos de
paysage, des cartes ;

- Paroisses d’hier, Communes
d’aujourd’hui, thème le plus complet à l’heure actuelle : Création
des premiers lieux de culte ; l’église devient la maison commune de
la paroisse ; le passage de la paroisse à la commune avec le récit
de l’élection des premiers maires de Breuilaufa, Le Buis, Chamborêt,
Saint-Gence, Vaulry.

Seules les fonctions strictement
religieuses du curé et de son conseil de fabrique sont conservées,
les autres sont dorénavant attribuées au maire et à son conseil
municipal. D’autres documents de cette époque.

Les limites des communes, épousant
presque exclusivement celles des anciennes paroisses.

- Les hommes et les femmes : évocation
de nos ancêtres les Gaulois, saint Eloi, ses nombreuses activités
et sa renommée.

Une phrase simplement pour les noms
suivants dans un premier temps : Aymeric de Nieul, Pontbriand,
Montchenu, Antoinette de Pons, Les Duclou du Theillol.

Jacques-Joseph Juge de Saint-Martin
pourrait voir une description plus importante.

Les généraux d’Empire : Bardet Maison
Rouge, Cacatte, Dupuy de Saint-Florent.

Le caporal Baudinaud lui, verra un
extrait de son journal de route de 1793 à 1802. Le reste de son
journal figurant aux Archives.

Autres noms cités : De Villelume,
Dupeyrat, Gavarny...

- Archives : Les monographies des
cantons de Nantiat, Nieul et Thouron.

Mémoires : Mémoire sur l’engrais des
boeufs dans la ci-devant province du Limousin,
journal de route du
caporal Baudinaud.

Manifestations : Interventions lors de
l’inauguration de l’exposition dédiée à saint Eloi

Descriptions : Intégrale de la
description pittoresque d’une métairie, plusieurs états des lieux.

- Galerie

Institutions qui soutiennent le musée de l’association reconnue d’intérêt général :


         
 

Suivez-nous sur :

Rejoignez-nous sur Facebook