Ordres religieux et abbayes prestigieux

Nous avons déjà pu lire que l’Évêque de Limoges avait des possessions dans certaines de nos paroisses. Il en est de même pour les ordres religieux. Dans plusieurs cas, c’est l’ordre religieux lui-même qui a créé la paroisse. Le plus souvent, seules des terres plus ou moins nombreuses lui appartiennent.
Voici quelques indications concernant les ordres religieux les plus représentés.

Saint Eloi, mitré, présentant l’église de Solignac à saint Martial, apôtre d’Aquitaine. Tableau commandé en 1663 et réalisé avant 1690 par Beulaigue. Photographie de Philippe Rivière.

Saint Eloi, mitré, présentant l’église de Solignac à saint Martial, apôtre d’Aquitaine

Dans un premier temps l’abbaye de Solignac l’une de celles qui furent créée par saint Eloi. Nous trouvons dans la Vita Eliigi  :

« Tout ce que le saint lui demandait (à Dagobert prince d’un esprit ardent), il l’obtenait aussitôt… le prince lui donnait volontiers sachant que ses présents ne profiteraient pas seulement à un seul, mais à plusieurs. Eloi demanda entre autres choses, la terre de Solignac… que votre sérénité dit-il au prince, daigne me céder ce domaine afin que j’y construise une échelle pour elle et pour moi, au moyen de laquelle, nous puissions l’un et l’autre monter au ciel ».

L’abbaye fut rapidement florissante et compta jusqu’à 150 moines. Elle eut beaucoup à souffrir des invasions, de la guerre de Cent ans et des guerres de religions. L’église actuelle a vu le début de sa construction au XIIème siècle et l’on compte par la suite de nombreuses réparations, restaurations. Le roi Charles le Simple donne au monastère en 922 ; 16 églises et 44 bénéfices situés dans le territoire de l’évêché. Certaines seront évoquées à la suite.