De 1990 à 2009, les activités de l'association "Mémoire du canton de Nieul".

Le groupe "Mémoire de Nieul" issu du CAC de la commune est devenu l'association "Mémoire du canton de Nieul", qui va fédérer de nouveaux contributeurs et diversifier ses activités.

1990 :

Première exposition àConore : la Ferme Ecole de Chavaignac (Peyrilhac).

Dès 1989, leGroupement Vulgarisation Agricole (GVA) et la Sauvegarde duPatrimoine scolaire envisagent une exposition, Mémoire du Canton étant la cheville ouvrière de la préparation et de la réalisationdu projet, en relation avec la mairie de Peyrilhac.

M. Dassonville, Maire espérant son succès avait prévu la location d’un parquet pour l’inauguration et ses trois conférences. L’affluence record ne permit pas à tous de se retrouver à l’intérieur. Nous avions recueilli entre autre, un certain nombre de documents d’élèves L’exposition se tenait dans l’ancienne école de Conore, elle fut particulièrement appréciée par les visiteurs parmi lesquels M. Caullet futur maire de Peyrilhac et son épouse qui nous ont rejoints par la suite.

En liaison avecl’année de l’archéologie, «Le canton de Nieul au temps de la Gaule» paraît enfin. Le texte préparé en 1987 et dont l’essentiel est constitué par le passé de Saint-Gence s’est enrichi d’autres documents. Il comporte dorénavant :

– des reproductions d’articles du Limoges Illustré de 1912 qui retracent les différentes hypothèses qui se sont succédé en ce début du XXe siècle sur l’origine romaine ? gauloise ? du Camp de César.

– et des articles beaucoup plus récents parus dans le Bulletin de la SociétéArchéologique et Historique du Limousin que la Société nous avait aimablement autorisés à reproduire.

Les nouvelles trouvailles faites au cours des dernières fouilles à Saint Gence y sont décrites.

En 1990 : signatured’Euréloy, les confréries deSaint Eloi de différents pays d’Europe se sont retrouvées pour  participer à la création d’une fédération européenne; préparation d’une nouvelle publication :

« Présence de St Eloi, enfant de Chaptelat, splendeur de son siècle ».

Il est évident que les uns et les autres nous possédions déjà une documentation nombreuse concernant notre illustre compatriote, mais il était nécessaire de l’actualiser. D’où une rencontre avec Jean René Gaborit, Conservateur général en charge du département des sculptures au Musée du Louvre, arrière petit neveu de l’abbé Rousseau curé de Chaptelat qui redonna vie au culte d’Eloi en Limousin. C’est sur ses conseils que seront publiés des extraits significatifs d’une traduction de la Vita Eligii après avoir souligné que les vies de saints de l’époque ne sont pas de véritables biographies, mais avant tout des livres d’instruction religieuse, de morale, les auteurs ne craignant pas d’y ajouter des détails de la vie d’un autre saint.

Voici quelques indications de recherches dans les domaines où nos archives étaient les plus faibles : Plusieurs visites à la BnF dans différents services en raison de la présence du fauteuil dit de Dagobert, du fragment de la grande croix dépouillée de ses pierres, des monnaies, des exemplaires de nombreuses «images » de confréries, qui se retrouvent aussi au Musée des Arts et traditions populaires, également consulté.

Passage à la basilique Saint Denis, pour les Mérovingiens.

Visite de l’exposition du Louvre sur le trésor de Saint Denis.

Rencontre des Compagnons à Paris et Limoges. Rencontre également du Colonel Rémignon qui interviendra par la suite au nom des mécaniciens de l’Armée de l’air.

Visite à Chelles, ainsi qu’aux Archives départementales de Seine et Marne.Contact avec les confréries de Provence pour les fêtes de la SaintEloi qui se poursuivent de fin juin à début septembre.

Ci-dessus signature de la charte extrait de Présence de Saint Eloi, enfantde Chaptelat et splendeur de son siècle.

La préparation de la brochure sur saint Eloi et de l’exposition qui devait en suivre sa publication a été celle qui a vu le plus grand nombre de participants occasionnels ou permanents, dont plusieurs membres du conseil municipal de Chaptelat. En voici la liste :

Mmes Aymard, Brillard, Charruyer, Faurie, Fumet, Gabouty, Habeillon, Kovalewsky, Magadoux, Mons, Moreau, Morillot, Neuvillard, Pabois, Parcellier, Prodel, Veyriras, Villejoubert, Vicnent.

Mrs Bonneau, Carmona, Charruyer, Debiard, Floc’h, Goursaud, Laurent, Magadoux, Mons, Neuvillard, Pabois, Riffaud, Roumilhac, Thomas.

D’autre part, le groupe Renaissance de Solignac a participé aux recherches concernant l’abbaye et les associations se réclamant d’Eloi.

1991 :

Publication et exposition à Chaptelat, sous la présidence de Robert Savy, avec allocutions de Jean-René Gaborit, du colonel Rémignon représentant les mécaniciens de l’Armée de l’Air, de Jean-Paul Chapelle Compagnon Charpentier (voir archives).

1995 :

« 50 ans de vie locale : 1780-1830 »

La publication a été accompagnée d’une exposition importante concernant la période et qui traite des guerres de la Révolution et de l’Empire mais aussi de bien d’autres sujets tels la déclaration des droits de l’homme, l’instauration du système métrique et sa comparaison avec les anciennes mesures.

Des descendants des familles de nos trois généraux d’Empire, de simples soldats, d’un prêtre mort sur les pontons de Rochefort et béatifié se sont retrouvés à cette occasion.

1998 :

(1995-1998)

À l’occasion de la journée de Science en fête, apposition d’une plaque sur les murs de l’ancienne Ferme-école qui rappelle désormais à tous l’existence de cette institution. Léon Jaloux de la promotion de 1920, âgé et bien que souffrant, avait tenu à y exprimer sa reconnaissance au cours de la cérémonie et nous faisait partager avec émotion ses souvenirs.

Cette journée etl’exposition de 90 avaient montré l’attachement des anciensélèves et la qualité de l’enseignement dispensé.

Aussi avions nous continué la quête des cours ou autres témoignages à laquelle participait activement Yvonne Caullet, mais aussi d’autres adhérents. Elle nous conduisait aussi à nous adresser au Lycée des Vaseix ou aux Archives Départementales, ainsi qu’à la Chambre d’Agriculture.

« Des écoles et des hommes »

À l’occasion du Cent cinquantième anniversairede la création de l’enseignement agricole, publication sur la ferme-école de la Haute-Vienne. La recherche de témoignages précédemment annoncée et menée auprès d’anciens élèves ou de leur famille a permis de recueillir un nombre important de travaux. C’est Mme Caullet, ancien professeur de sciences en école d’ingénieurs, qui a réalisé, en particulier, l’analyse des cours présentés dans l’ouvrage.

L’exposition réalisée lors de la publication a vu en particulier de nombreux descendants d’anciens élèves heureux de se retrouver dans une ambiance chaleureuse.

Au cours de l’exposition apparaissent les résultats, souvent exceptionnels, obtenus par les élèves. L’école nationale d’horticulture de Versailles était évoquée, de nombreux anciens élèves de Chavaignac figurant sur sa liste.

2000 :

« Regards sur le passé  »

Bibliographie abondante sur les fouilles de Saint-Gence, dont de nombreux articles avaient été publiés au cours de Canton de Nieul au temps de la Gaule. Elle précédait un article de Guy Lintz faisant le point sur les fouilles à cette date.

Parmi les autres sujets abordés dans la publication figure la liste des différentes familles du château de Nieul depuis le XIe siècle jusqu’à nos jours.

Une exposition marque sa parution, dont l’essentiel se retrouvera à la BFM en 2001. La présentation à Limoges (la seule à avoir eu ce privilège) était accompagnée d’une conférence de Guy Lintz.

Ainsi, sont évoquées ci-dessus, les raisons qui ont amené à l’existence de l’association, la démarche adoptée et les règles élaborées pour la poursuite de ses travaux ; en ce qui concerne les années suivantes, nous donnerons quelques repères.

La liste complète de nos publications, leur sommaire détaillé suivi de certains extraits, les expositions et conférences constituent des sujets séparés.

2005 :

Création d’un poste d’emploi associatif de documentaliste archiviste-agent du patrimoine grâce au Conseil
Régional et la participation d’A.G.D. (Aurence Glane etDéveloppement).

2006  :

L’association estreconnue d’intérêt général en février.

Patrimoinearchéologique et minier de Nieul et sa région, l’exposition estivale, voit les enfants des écoles de Saint-Gence et Chaptelat y participer activement.

2007  :

Dernière publication « Sous les Drapeaux »: hommage aux soldats, en particulier ceux de la guerre de

1914, et pour l’ensemble de nos communes.

Les documents sont d’origine privée sauf les fiches concernant les morts qui proviennent des Archives de l’Armée de terre.

2008 :

LeCrédit Agricole décerne son ruban vert, prix spécial du développement local, à notre publication.