Les autres châteaux de la commune de Nieul

Valette

Première évocation : XIVème siècle

Le château date probablement du XIVème siècle. Léonard de Félines, par héritage, devient seigneur de Valette en 1518. Le fief entra dans la famille de Pétiot par mariage et passa par succession dans les familles de Rubis et de Brettes. Cette dernière s’en sépara au XIXème siècle.

D’après un arpentage de 1742, le château était fortement délabré et les tours presque ruinées. Aujourd’hui, les vestiges servent de granges et d’étable. Il ne subsiste qu’une tour d’angle.

 

Sourue

Première évocation : XVIIIème siècle
Le château fut édifié vers 1786. Une porte charretière et une piétonne en plein-cintre servent d’entrée au domaine.

 

Puymaud

Première évocation : 1343

Le logis de Puymaud. Photo Ph. Rivière, SRI du Limousin. 1995

Le logis de Puymaud

Le domaine se situe sur le bord de la rivière de la Glane. Au XIVème siècle, cette propriété appartenait à Adémar de Nieul, seigneur du dit lieu. Par mariage (1417), Puymaud passe aux mains de la famille Nespoux, qui le conserve jusqu’au milieu du XVIème siècle, où la famille Doyneis, seigneur d’Andaleys ou Dandalais, près de Saint-Léonard-de-Noblat prend possession de la demeure.

Par la suite se succéderont, les familles Moulinier, les Maledent, les Rouhlhac d’Estivaux et les Nouailhier.

C’est un porche recouvert de tuiles plates, datant peut-être du XVIème siècle, qui permet d’accéder au domaine. Des armoiries mutilées surmontent la grande porte charretière. Le logis datant probablement du XVème siècle a été profondément remanié. Le côté ouest a été agrandi au XVIIIème siècle. Aujourd’hui, les tours n’existent plus.

Puymaud Nieul Cadastre de 1808

Puymaud Nieul Cadastre de 1808

Porche d'entrée du domaine de Puymaud. Photo Ph. Rivière, SRI du Limousin. 1995

Porche d’entrée du domaine de Puymaud

Vivier et tour d’angle sud-est. Photo Ph. Rivière, SRI du Limousin. 1995

Vivier et tour d’angle sud-est

 Le Châtenet

Première évocation : XIVème siècle

Chateau du Chatenet

Chateau du Chatenet

Au XVème siècle, des aménagements furent réalisés pour Berthe de Verthamont. Jeanne de Verthamont donna à son fils Jean Péconnet en 1651, à l’occasion de son mariage avec Léonarde Michel, le domaine du Châtenet. En 1671, la façade sud fut remaniée (date portée sur le linteau de la porte).

La famille Péconnet a eu, pendant près de plusieurs siècles, une place honorable dans la bourgeoisie limousine. Elle a su nous laissée de très nombreux et importants documents la concernant, comme un livre de raison, qui a permis à nos archivistes de se faire une idée sur les mœurs de leur époque et de la vie de riches bourgeois.

Vitraux du chateau du Chatenet

Vitraux du chateau du Chatenet

A la fin du XIXème siècle, le manoir fut transformé en ferme. Au début du XXème siècle, la grange, l’étable et le logement du fermier furent rajoutés. Dans le courant du XXème siècle, le manoir fut restauré.