Ecole de Saint-Gence vers 1960. CPA collection privée

Ecole de Saint-Gence vers 1960

Avant 1832, il n’existait pas d’école à Saint-Gence. Les élèves étaient scolarisés sur Peyrilhac, Veyrac ou Nieul.Retour ligne manuelLe 5 août 1832, le conseil municipal de Saint-Gence engage un instituteur à mi-temps qui partagera son temps entre Saint-Gence et Peyrilhac, ils fournissent également un local pour y faire la classe, avec bancs, quelques chaises et autres menus objets nécessaires.

Ainsi, dès 1832 une école primaire à mi-temps voit le jour à Saint-Gence.

Le 8 septembre 1833, le conseil municipal de Saint-Gence considère qu’une école primaire suffit à la commune et entreprend l’acquisition d’une maison convenable pour y installer des locaux.

L'ancienne école de Saint-Gence. Photo MNA

L’ancienne école de Saint-Gence aujourd’hui.

Vers 1845 une salle de classe à été construite pour l’école des garçons. En avril 1884 on comptabilisait 36 élèves inscrits. L’enseignement était assuré par un seul maître pour une classe rassemblant des enfants âgés de 5 à 13 ans.

Compte tenu du nombre important d’élèves, le conseil municipal de l’époque avait approuvé le projet de construction d’une seconde salle de classe.

Au début de l’année 1887 un emploi d’instituteur adjoint est crée à l’école des garçons.

Prenant en compte l’exiguïté des locaux de l’école de garçons, en 1907, l’inspecteur primaire de Rochechouart recommande à l’inspecteur d’académie de mettre la commune de Saint-Gence en demeure d’annexer le presbytère.

Pour ce qui est de l’école des filles, une salle fut construite en 1876. Une seule maîtresse enseignait à 71 élèves de 5 à 13 ans.

En 1908
le conseil municipal demande la création d’un emploi d’institutrice  adjointe à l’école des filles, compte tenu du nombre important d’élèves
(61). Il sera crée à titre temporaire en 1915 puis accordé à titre définitif en 1922.

 

L'école de Saint-Gence vers 1920. CPA collection privée

L’école de Saint-Gence vers 1920

Compte tenu de la baisse d’effectifs, par arrêté municipal du 10 octobre 1925, les deuxièmes classes aux écoles de filles et de garçons sont supprimées.

Toutefois, suite à la demande du conseil municipal de Saint-Gence, le conseil départemental de l’enseignement primaire donne un avis favorable à la création d’une classe enfantine annexée à l’école de garçon. Cette création est officialisée en 1926 par arrêté ministériel.