L’église de Nantiat

Saint patron : Saint Vincent

Date de construction : la première église fut édifiée par les Carmes aux XIème-XIIème siècles. Démolie en 1833, car en ruine. Sa cuve baptismale marque son emplacement.

Nouvelle église construite entre 1829-33 et déplacée.

Type : hésitation entre la tradition médiévale et la Restauration.

Plan de l’église de Nantiat, ADHV

Plan de l’église de Nantiat

Objets classés :

Statue de Saint Roch (milieu du XVIème siècle)
Sainte Anne Trinitaire ( groupe sculpté de Sainte Anne, la Vierge et l’Enfant datant de la fin du XVème et du début du XVIème).
Statue de la Vierge à l’Enfant (XVIIème)

Objets inscrits :

Cloche en bronze (1781)
Bras reliquaire de Saint Vincent Martyr (XVIIème).

Au début du XIXème siècle, l’ancienne église de Nantiat, trop petite et en mauvais état, fut remplacée par un autre édifice. la construction dura de 1829 à 1833. La cuve baptismale située sur la route de Saint-Pardoux garde le souvenir de l’emplacement de l’ancienne église.

Cette église moderne a un style qui se situe entre la tradition médiévale et le style Restauration. Son orientation n’est pas habituelle puisque son entrée est à l’est et le choeur est à l’ouest. A l’est, la flèche en ardoises surmonte le clocher octogonal. Le clocher-porche précède la nef de quatre travées prolongée par une abside semi-circulaire. Des chapelles semi-circulaires, élargissent au nord et au sud chaque extrémité de la nef, les plus occidentales forment un faux transept.

Les fenêtres de la première travée sont parées de vitraux originaux représentant des soldats de la Grande Guerre.

Vitrail, église de Nantiat

Vitrail, église de Nantiat

Source :

Eglise de la Haute-Vienne, par MINGAUD Alain, 2004, cote in 4L216, ADHV, page 156.