L’église de Saint-Gence

Eglise de Saint-Gence

Saint patron : Saint Hilaire puis Saint Gentiem

Date de construction : XIIème siècle

Reconstruction/restauration : ajout de chapelle au XVème siècle

Type : gothique

Objets classés :

Statue de la Vierge à l’Enfant (fin XVème siècle)
Clôture du chœur (table de communion, seconde moitié du XVIIIème siècle)
Cloche en bronze (1584)
Sculpture d’une Mise au Tombeau (fin XVème siècle)
Œuvre dont la fonction n’a pas été identifiée (médaillon émaillé Xème/premier quart du XIème siècle)

L’église de Saint Gence est composée de trois travées et de chapelles latérales. Un clocher carré s’élève sur la chapelle sud. Une flèche octogonale couverte d’ardoises le surmonte. Un portail limousin, à deux voussures brisées, ouvre au sud de la nef sous une rangée de modillons sculptés de masques.

Des voûtes d’ogives couvrent les trois travées de la nef et les chapelles latérales. Une fenêtre gothique perce le chevet plat. Dans la chapelle nord, une Mise au Tombeau du XVème siècle très refaite est la pièce majeure du mobilier, dont les autres éléments importants sont une peinture sur toile, devant l’autel, du XVIIème siècle, présente Saint Gence, Saint Blaise et Saint Hilaire, et un Christ en Croix de bonne facture. Des fragments de peintures murales du XVème ou XVIème siècle ont été dégagés dans la chapelle nord. On y reconnaît un gros oiseau, un arbre et un litre funéraire qui se poursuit autour de la nef.

La chapelle sud date du XVeme siècle, le clocher a été réparé en 1811, et des réparations diverses ont été effectuées en 1860, 1874, 1920 et 2007.

Ces derniers travaux portaient sur la restauration de l’intérieur de l’église. Voici ce que nous trouvons dans le bulletin municipal de 2008 de Saint-Gence au sujet de ces travaux :

« Des sondages avaient fait apparaître d’importants décors peints sur une grande partie des parements intérieurs. Sur la partie restaurée, on peut maintenant admirer différents décors qui ont été conservés :
– un faux appareil simple lit/double joint de couleur ocre contemporain de la construction,
– une peinture funéraire héraldique (litre funéraire) constituée d’une bande noire ornée de timbres funéraires carrés blancs sur lesquels se trouvent des armoiries (blasons différents montrant les emblèmes de nobles surmontés d’une couronne),
– des restes de peintures figuratives, on distingue un personnage religieux, ailleurs un canard ».

Les photos qui suivent montrent les travaux de restaurations effectués.

Sources : Eglise de la Haute-Vienne, par MINGAUD Alain, 2004, cote in 4L216, ADHV, page 205, Saint Gence : Saint Gentiem .