Election des premiers maires

LE BUIS
7 février 1790  : « Aujourd’hui septième du mois de février mil sept cent quatre vint dix jour de dimanche a dix heures du matin au bourg du Buis après la messe paroissiale et dans l’église paroissiale dudit Buis sur la convocation de Pierre Jouannaud sindic en charge de ladite paroisse affichée et publiée dimanche dernier trente’ un du mois de janvier dernier.
Première chose à faire est de procéder à l’élection d’un président et secrétaire (ils vont veiller au déroulement normal des opérations).
Suivent les noms des notables et citoyens actifs.
Puis il est procédé à l’élection du maire : Pierre Ruaud, juge de Balledent
Officiers municipaux : Jean Baptiste Courdaud, Jacques Pinard
Procureur : Martial Ruaud dit Nemon
Secrétaire greffier : Pierre Poumier prêtre
Notables : Jean Bureau, Martial Marchou minor, Jean Faure, Jean Ruaud, Martial Marchou major, Jean Bonnet. »

CHAMBORÊT
Dimanche 14 février 1790 :
La communauté se réunit dans une grange du sieur Vincendon en présence du curé Guillaume Guithon.
Lecture est donnée des lettres patentes du roi, des divers recensements…
La population totale est de 689 ;
Les citoyens actifs (payant de toute imposition la valeur de 3 journées de travail à la terre) 79 ;
Les citoyens éligibles (10 journées) 74 ;
Après lecture faite les citoyens sont appelés à tour de rôle, ils sont 57 citoyens actifs.
Ils vont élire le maire VINCENDON.
Puis conformément au règlement :
5 officiers municipaux, 1 procureur, 1 secrétaire, 12 notables : Officiers : Jacques de Morrar, Pierre Forgemol, Pierre Nicolas Lafleur, François de Villelume, Pierre Boutet
Procureur sieur Jean Delachaume
Notables : Martin Pioteix, Joachim Chaume, Pierre Laroque, Etienne Pinaud, François Pinaud, Pierre Durivaud, François Foury, Léonard Foury Simon Milord, Jacques Gendraud, Michel Moreau, Louis Devaud.

SAINT-JOUVENT
La population totale est de 924.
Tableau des citoyens actifs 114 et des citoyens éligibles 102 (leur liste figure dans la partie Archives).
19 février 1790 à dix heures du matin dans l’église paroissiale : Élection de la municipalité de Saint-Jouvent : réunion des citoyens actifs pour élire maire et officiers municipaux :
Premier maire Des Flottes Fontbesse
Secrétaire greffier Lézaud vicaire
Procureur de la commune Me François Couty
La municipalité comporte en outre 5 officiers municipaux et 12 notables.

Voici le tableau des citoyens actifs de la communauté de Saint-Jouvent qui sont en droit de concourir à la formation de la municipalité et d’en élire les membres.

« Fait et dressé par nous Jacques Lézaud, vicaire de la paroisse de Saint-Jouvent sur la réquisition du syndic en présence de Jean-Baptiste Brissaud, collecteur des impositions et sur la présentation de son rolle le 6 février 1790 ».

Le bourg : M. le curé, M. Couty, Joseph Ducouret, Denis Dupin, François Dupin, Joseph Périnaud, le métayer de M ; Génébrias, Pierre Couty, Jean Couty, Jean Gay,

Bachélerie : M. de Bachélerie, Jean Graulou, Jean Micolle, André Romanet, Antoine Roulieux,

Le Puy de Faugeras : Jacques Coulaud, François Ducouret, Jacques Teillaud, Jean Ducouret,Michel Terrier,

La Chatre : Jean Cros, Jean Vérinaud, Jacques Bête,

Neuvillas : Martial Dupin, Antoine Coulaud, Jean Barot, Jean Bataud, Jean Broussaud, Jouvent Dupin, Marial Dupin, François Bressaud, Louis Perrier, Gabriel Mallet, Gabriel Ducouret, Léonard Sénamaud, Gabriel Coulaud,

Boysse : Pierre Boutaud,

La Foret : Léonard Boutaud,

La Ribière : André Cusson, Jean Pradeau, Jean Dublanc,

Chez Puimounier : François Coussy, François Lavigne, François Dupin, Jean Sénamaud, Jean Dumasdehors,

Massac : Jean Fraysseix, Antoine Roudier, François Thoumas, Jean Tricaud, Martial Piquet, Jean Lenoir, Gabriel Perier, autre Gabriel Périer,

Chabanas : Jean Bordas, Martial Batier,

La Grelle : Guillaume Duroussaud, Léonard Delamarguerite, Léonard Devillemazet, JeanRoudier, Martial Périer, Gabriel Mounier, Léonard Martial Nicolle, Léonard Fouquet,

Sénélas : Jean Raffiant, Pierre Maneuf, Jean Boucheron, André Périer, Jean Bordas, Jean Donzeau,

Lâge : François

Neufplanchas : Pierre Landaud,

Les Meynieux : Jean Cusson, Jean Soumagne,

La Domarie : Jean Mallet, Pardoux Bardet, Pierre Chasseneuil, Jean Cusson, Jean Périer, Pierre Vérinaud,

Puybaraud : Pierre Nicolle,

Les Bordes : M. de Fombesse, Léonard Glane, Léonard Béchade, Jean Pétiniaud,

La Rûe : Jean Périer dit Jean Pétiniaud,

Villedard : Pierre Sénèque, Jean Redon,

La Mouline : Jean Marsicou, Martial Dupin, Jean Hyvernaud, Léonard Marquetou, Jean Baubreuil,

Lascaux : Martial Nicolas, Jean Bessaud, Martial Dupin, Martial Thoumas, François Fraysseix, Jean Ragou,

Villemazet : Jean Couty, Léonard Fumet,

Tabarlet : Jean Lenoir, François Foussat, Joseph Pradeau,

Lavaud : Gabriel Tuffec,

La Vallette : Pierre Auriat,

La Graulou : Pierre Gralou,

La Planche : Jean Fumet.

BREUILAUFA
21 février 1790 : Élection de la municipalité de Breuilaufa
« Procès Verbal de la commune de Bréliofat pour la formation de sa municipalité à l’issue de vêpres »
Premier maire : Milord, bourgeois
Premier échevin : Léonard Nanot, laboureur
Deuxième échevin : Nicolas Cluzeau, laboureur
Procureur : Catinaud, curé du bourg. »

VAULRY
Élection de la municipalité de Vaulry
L’écriture du registre de Vaulry est assez difficile à lire, aussi n’en donnerons nous que quelques lignes.
« A onze heures du matin les habitants propriétaires de la paroisse étant assemblés pour la convocation qui avait été faite par le syndic de la dite paroisse tant du Limousin que du Poitou pour former une municipalité… »
Lecture des lettres patentes du roi, décret de l’assemblée nationale sur la constitution de la municipalité.
La population est de 691 âmes.
Prestation de serment.
Votes : est élu maire Pierre Daumesy
Figure la liste des citoyens actifs électeurs de Saint Bonnet de Vaulry

SAINT-GENCE
8 mars 1790 : Dans l’église paroissiale : Élection de la municipalité de Saint-Gence.
Le curé célèbre la messe en l’honneur du Saint Esprit, puis votes :
Maire : Élu à la majorité absolue :
Dorat des Monts
Garde du corps du Roi chevalier de Saint Louis
« Accepte la marque de confiance, mais ne l’accepte que dans le cas seulement où la commune reconnaîtra que les absences pour (son) service ne seront point un obstacle à (son) élection ».
Après acclamation, il ajoute : « adressez vous à moi comme au meilleur de vos amis, je vous instruirai, je vous rendrai justice et vous prouverai dans tous les temps que je mérite votre confiance. »
Procureur : Dorat du Masboucher
Parmi les cinq officiers municipaux (maximum de voix) Filliatre curé
12 notables sont également élus pour composer le Conseil Général de la Commune.
La prestation de serment est repoussée au dimanche suivant et a lieu après la messe paroissiale sous la forme suivante :

« De maintenir de tout leur pouvoir la Constitution du Royaume, d’être fidèles à la Nation, à la loi et au Roi et de bien remplir leur fonctions. »

Le soir après vêpres élection du secrétaire-greffier de la municipalité :
Élu André Reygondeau, citoyen actif.

Ainsi va commencer pour chaque réunion une longue série de prestation de serments ; serment que Michel Vovelle qualifie « d’une des pratiques fondamentales de la période révolutionnaire » ; nous avons pu en compter 4 au cours d’une même séance.

Voici d’autres noms de premiers maires :
À Chaptelat, Boutaud de Russy château de Sourue.
À Nantiat, Martin de Fredaigue, l’un des signataires du.cahier de doléances de la noblesse.
À Veyrac, Paland-Rivaud.

C’est en 1790 que sera constitué le département de la Haute-Vienne. Le registre des délibérations du conseil municipal de Chamborêt donne par le menu le tableau complet de cette nouvelle structure administrative du royaume avec ses 83 départements, il en est de même pour celui du Buis.