André Brun

Né le 14 Février 1885 à Sainte Marie de Vaux (Classe 1905).
Fils d’Etienne Brun et de Catherine Dumont, agriculteurs.
Profession : Menuisier.

Engagé volontaire pour 3 ans, le 14 Novembre 1904.
Caporal au 78ème Chasseur.

Mariage le 10 Octobre 1909, avec Maria Gaudy.
Naissance de sa fille Germaine le 14 Mai 1914.

Mobilisé le 4 Août 1914 à Montauban (N° au répertoire = 015022).
Caporal au 11 R.I. – 8ème Compagnie (33ème D.I.).
Son frère Louis est mobilisé au 338ème R.I. et son autre frère Jean au 54ème R.I..
Départ pour le front Belge. Passage de la frontière Franco-Belge le 21 août 1914.
Premier engagement le 22 août 1914 à Bertrix (où il y a eu de grosses pertes). Retraite à Herbemont puis Raucourt, jusqu’à la Marne. Reprise de la marche en avant le 11 Septembre 1914

HC n° 32 Lourdes – Asile Notre-Dame (ou de la Grotte et abri du Pèlerin) – 350 lits – Fonctionne du 24 août 1914 au 15 février 1919 – Services de grande chirurgie, de médecine, de radiologie, d’électrothérapie, de thermothérapie, et de mécanothérapie – 10643 blessés et malades ont été hospitalisés – Médecins-chefs : docteurs Darbonet, Lassègue et Watrin.

 

 

 

 

Relève. Premier repos à Laval.
Il est en Champagne le 26 Septembre 1914.
Les premières tranchées. Combats de Mesnil les Hurlus.
Blessé par balle (main gauche traversée) le 2 Décembre 1914 à Minaucourt (Marne).
Il est soigné à l’hôpital 32 de Lourdes.
Sa femme et sa fille ont pris le train pour aller lui rendre visite pendant son séjour.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Février 1915, combats des Tranchées Grises, Bois 3 et 4, Bois Carré, jusqu’au 2 Avril 1915.

Repos dans la Meuse. Départ pour le front de l’Artois le 9 Mai. Les tranchées du Nord (BeaurainsBlangy St Sauveur,….). Quelques repos à Berneville.

 

Carte de correspondance ci-dessous d’André Brun.

5 Mars 1916, départ pour la Champagne.

Travaux pour la création d’une seconde ligne de défense. Secteur très calme. Départ pour le front.Breuvery sur Coole avril, mai, juin 1916.
Mort de son frère Jean le 21 Juin 1916 à Damloup.
Repos à Chepy du 1 au 18 Juillet 1916. Départ en camions pour Verdun, par la « Voie sacrée ».Thiaumont, Froideterre et l’enfer du Ravin des Vignes.
Blessé par balle (plaie au bras gauche) le 24 Juillet 1916 à Fleury devant Douaumont (Meuse).

Blessés

Blessés

André Brun, blessé, photographies, archives privées.

André Brun, blessé, photographies, archives privées.

Cité à l’ordre du corps d’armée le 26 Août 1916.
Retour à Verdun jusqu’au 26 Novembre. Carrières d’Haudromont, Tranchée de la couleuvre, Tranchée de la Dame, Cote du Poivre, …
Décembre 1916 – Février 1917 : Apremont.
Cité à l’ordre du corps d’armée le 28 Décembre 1916.

Blessés

Blessés

Février – Avril 1917 : Champagne. 2 mois de neige.
Combats de Moronvilliers du 17 au 21 Avril 1917.
Mai – Décembre 1917 : Foret d’Apremont.
Décembre 1917 – Février 1918 : Verdun.
Hiver rigoureux. Neige, glace puis la boue des tranchées des Chambrettes.
Février – mai 1918 : Les Eparges.

Arrivée des premiers américains.

Juin – Juillet 1918 : Compiègne, Villers-Cotterets.
Août – Septembre 1918 : L’Aisne.
Septembre – Novembre 1918 : La poursuite.
Démobilisé le 7 Mars 1919.
Médaille militaire délivrée le 11 Avril 1930
Décédé à Chaptelat le 21 Juin 1963.

Source : Archives privées.