Les écrivains de la Guerre 14-18

Entre 1914 et 1918, la France mobilise près de 8 millions d’hommes et sur le front les soldats écrivent : beaucoup de lettres à leurs familles, des journaux intimes, des poèmes, des récits. La plupart des écrivains sont aussi au combat : Cendrars, Bernanos, Céline, Barrès, Martin du Gard, Cocteau, Giono, Gide, Barbusse, Dorgelès, Giraudoux, Montherlant, Apollinaire, Genevoix et bien d’autres ont été enrôlés au même titre que les hommes de leur classe d’âge. Certains d’entre eux sont tombés au combat comme Alain Fournier ou Charles Péguy ; d’autres, Céline, Cendrars, Montherlant, Giono ont été blessés de même que l’allemand Erich Maria Remarque ou l’américain Hemingway. Ceux qui sont revenus de l’enfer des tranchées ont voulu, en mémoire de leurs milliers de camarades morts au front, témoigner de l’horreur des combats et poser des mots sur une expérience traumatisante qu’ils ont partagée avec des millions d’autres.

Vous trouverez dans la médiathèque du site des extraits de leurs récits lus lors du café lecture du 11 novembre 2015 (rubrique « Documents »), ainsi qu’un diaporama plus synthétique (rubrique « Vidéos »).